ʿUtbah ibn Rabīʿah

ʿUtbah ibn Rabīʿah (arabe: عتبة بن ربيعة) (c. 563 à 624), également connu sous le nom d’Abou al-Walid (arabe: أبو الوليد), était l’un des principaux dirigeants païens du Quraysh durant l’ère du Muhammad. Il est le père de Abu Hudhayfa ibn ‘Utba, de Walid ibn Utbah, de Hind bint Utbah et du beau-père de Abu Sufyan ibn Harb. Utbah a été tué par Hamza ibn Abdul-Muttalib lors de la bataille de Badr.

Sa Famille

Le père d’Utbah était Rabi’ah ibn Abd Shams et sa mère, Atiqa bint Abdul Uzza de Banu Amir ibn Luay. Il avait aussi un frère nommé Shaybah ibn Rabi’ah. Sa mère était la soeur de Suhayl ibn Amr.

Mort

Utbah a été tué dans la bataille de Badr, comme raconté dans la collection de hadiths de Sunan Abi Dawud. Ali ibn Abi Talib aurait déclaré:

(À la bataille de Badr) Utbah ibn Rabi’ah s’avança suivi de son fils et de son frère et s’écria: « Qui de vous deux nous défiera dans un duel de combat traditionnel composé de trois champions? » Quelques jeunes hommes des Ansars ont répondu à son appel. Utbah leur demanda: « Qui es-tu? » Ils lui ont dit qui ils étaient. Il a répondu: « Vous êtes vraiment courageux. Cependant, nous nous attendons à affronter nos pairs, nos égaux, vos alliés de Quraish qui nous ont trahis! » Hamza ibn Abdul-Muttalib a sorti son épée et a convoqué deux d’entre nous pour le rejoindre, Ubaydah ibn al-Harith. Hamza se dirigea tout droit vers Utbah. Après quelques coups, Utbah était étendue sur le sol.
La bataille a commencé avec des champions des deux armées émergeant pour se battre. Trois des Ansar ont émergé des rangs musulmans, seulement pour être criés par les Mecquois, qui étaient nerveux à l’idée de commencer des querelles inutiles et voulaient seulement combattre les musulmans Quraishi. Alors Hamza s’est approché et a invité Ubayda et Ali à le rejoindre. Les musulmans ont envoyé les champions du Mecquois dans une mêlée trois contre trois. Hamza ibn Abdul-Muttalib a tué son adversaire Utbah ibn Rabi’ah; Ali ibn Abi Talib a tué son adversaire Walid ibn Utba; Ubaydah ibn al-Harith a été blessé par son adversaire Shaybah ibn Rabi’ah, mais il a finalement été tué. Il s’agissait donc d’un combat traditionnel 3 contre 3 victorieux pour les musulmans.

Maintenant, les deux armées ont commencé à lancer des flèches et à s’attaquer mutuellement. Quelques musulmans et un nombre inconnu de guerriers Quraish ont été tués. Avant que la véritable attaque ne commence, Muhammad (Salla lahu’ahlayhi wa salam) avait donné l’ordre aux musulmans d’attaquer avec leurs armes à distance et de n’engager les Quraish avec des armes de mêlée que lorsqu’ils avançaient. Maintenant, il donna l’ordre de charger, jetant une poignée de cailloux sur les Mecquois dans un geste probablement arabe traditionnelle tout en criant « Dégradés soient ces visages! » L’armée musulmane a crié « Yā manṣūr amit! » « O Seigneur que tu as rendu victorieux, tue! » et se sont précipités les lignes Quraishi.

S’agissant de la poignée de cailloux

Ce n’est pas vous qui les avez tués: mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais: mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part! Allah est Audient et Omniscient. Coran, 8:17

Tafsir Ibnu Kathir

Traduction de Boureima Abdou Daouda
Exegese (tafsir) d’Ibn Kathir
Allah déclare qu’Il crée les actions que les serviteurs accomplissent et que, quelles que soient les bonnes actions qu’ils accomplissent, [ici, il s’agit de tuer des gens] c’est Lui qui doit être loué pour eux, car Il les a dirigés et aidés à accomplir ces actions.

Ce qui signifie que ce n’est pas à cause de votre puissance et de votre force que vous avez tué les païens, qui étaient nombreux quand vous étiez peu nombreux. Au contraire, c’est Lui qui vous a donné la victoire sur eux, comme Il l’ a dit dans un autre verset: «Allah vous a accordé la victoire à Badr malgré votre infériorité» (3:123), et aussi: «Allah vous a donné la victoire en maintes circonstances, notamment à Hounayn. Ce jour-là, vous vous êtes fiés à votre nombre. Mais le nombre ne fit rien» (9:25). Allah, le Tout-Puissant et le Très-Haut, déclara que la victoire ne dépend pas des nombres ou de la collecte d’armes et de boucliers. Au contraire, la victoire vient de Lui, il est élevé., car II a dit: «Combien de fois n’a-t-on pas vu une petite troupe disperser une grande avec la permission d’Allah» (2:249). Il est toujours avec les persévérants et les patients.

Allah a alors mentionné la poignée de sable que Son Prophète a jeté sur les mécréants pendant le jour de la bataille de Badr, quand il est sorti de son abri. Alors qu’il était dans l’abri, le Prophète invoqua Allah humblement et exprima son indigence devant Allah. Il jeta ensuite une poignée de sable sur les mécréants et dit « que leurs visages soient humiliés« .

Il a alors ordonné à ses compagnons de commencer à combattre avec loyauté et ils l’ont fait. Allah a fait entrer cette poignée de sable dans les yeux des idolâtres, chacun d’eux en a été frappé par une partie et cela les a distraits et les a occupés.

Quand Allah dit Lorsque tu as lancé, ce n’est pas toi qui as lancé, mais c’est Allah qui a lancé C’est donc Allah qui a fait que le sable atteigne leurs yeux et les a occupés avec lui, et non toi (Mohammad).

Muhammad bin Ishaq a dit que Muhammad bin Jafar bin Az-Zubayr lui a raconté que Urwah bin Az-Zubayr a dit au sujet de la déclaration d’Allah : « C’était pour que les croyants connaissent la faveur d’Allah pour eux en leur donnant la victoire sur leur ennemi, même si leur ennemi était nombreux, alors qu’ils étaient peu nombreux. Ils devraient donc connaître Son droit et exprimer Sa gratitude pour Sa faveur. » Ibn Jarir a dit la même chose. Il est dit dans un Hadith, « Chaque sentier est une faveur pour nous »

Allah dit ensuite : Allah est Audient et Omniscient Allah entend la supplication et connaît ceux qui méritent aide et triomphe.

Allah dit dans le verset suivant : « Cette [épreuve est juste]. Et Allah affaiblira la ruse des mécréants. » C’est une autre bonne nouvelle, car en plus de la victoire que les croyants ont gagnée. Allah les a avertis qu’Il affaiblira les complots des mécréants à l’avenir, les humiliera et les fera périr, détruira tout ce qu’ils ont, toutes les louanges et remerciements sont dus à Allah.

— Tafsir Ibn Kathir