Allâh octroie les avantages mondains à celui qu’Il aime et à celui qu’Il n’aime pas alors que la religion…

Shaykh Al Fawzân : Allâh octroie les avantages mondains à celui qu’Il aime et à celui qu’Il n’aime pas, comme cela est rapporté dans le hadîth authentique, d’après le Prophète ﷺ qui a dit « certes, Allâh accorde les avantages mondains à celui qu’Il aime comme à celui qu’Il n’aime pas. Mais Il n’accorde la religion qu’à celui qu’Il aime ».  Et il a dit « si le bas monde valait pour Allâh l’équivalent d’une aile de moustique, alors Il ne consentirait même pas à accorder ne serait-ce qu’une gorgée d’eau au mécréant».

Comme vous le savez, le Prophète ﷺ a vécu une vie, lui qui est le maître des envoyés et imâm des pieux, dans laquelle il a éprouvé la faim au point de coller une pierre à son ventre, mû en cela par la faim ; il ﷺ dormait sur une natte qui lui laissait des traces sur le flanc ; il luttait dans le sentier d’Allâh et était confronté aux périls alors qu’il était le Messager d’Allah ﷺ. S’il en avait voulu de cette vie mondaine, Allâh la lui aurait accordée.  Allâh lui proposa d’être un roi-messager, comme l’étaient David et Salomon que la paix soit sur eux, ou d’être un messager pas roi. Et il choisit d’être messager (sans être roi) et dit « je mangerai à ma faim un jour et j’éprouverai la faim un autre jour ».

C’est ce que le Prophète ﷺ choisit. Car la vie mondaine est une jouissance éphémère et une tromperie, {et la vie présente n’est que jouissance trompeuse} (trad relat), Quoi qu’il soit accordé à l’Homme de cette vie mondaine : soit c’est lui qui disparaîtra et la quittera soit c’est elle qui disparaît et l’abandonne. La vie qui restera, celle qui est agréable, celle qui est éternelle n’est que la vie dernière. Il Ta’âlà a dit {Cette vie d’ici-bas n’est qu’amusement et jeu. La Demeure de l’au-delà est assurément la vraie vie (…)}, c’est-à-dire la vie éternelle, {(…) S’ils savaient !} (trad relat).

Catégories :Non classéÉtiquettes :