Ton Seigneur a dit « Je Me suis interdit l’injustice à Moi-Même»

Shaykh Ibn l-Utheymîne : Il Jalla wa Alã a dit « Je Me suis interdit l’injustice à Moi-Même» (hadîth qudsî), c’est à dire « Je ne ferai injustice à personne, ni en lui rajoutant un péché qu’il n’aurait pas commis ni en lui retranchant une bonne action qu’il aurait accompli ».

Au contraire, Il Sobhânahou wa Ta’âlã est un juge équitable et bienfaisant. Son Jugement et Ses récompenses envers Ses créatures tournent autour de deux choses : entre bienfait et justice ; bienfait à l’égard de celui ayant accompli une bonne action et justice à l’égard de celui ayant accompli une mauvaise action. Il n’y a pas ici de 3ème chose qui serait l’injustice.

Quant à la bonne action, Il Sobhânahou wa Ta’âlã la rétribue par dix équivalentes : accomplis une bonne action et elle t’en donnera dix. Quant à la mauvaise action, elle est comptée comme seulement une. Allâh Ta’âlã a dit dans la sourate Al An’âm, et il s’agit d’une sourate mecquoise, que {quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant ; et quiconque viendra avec le mal ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera aucune injustice} (trad relat). Il ne leur sera fait aucune injustice ni par le retranchement d’une bonne action ni en leur rajoutant la punition d’une mauvaise.

Au contraire, notre Seigneur Azza wa Jall a dit {et quiconque aura fait de bonnes œuvres tout en étant croyant, ne craindra ni injustice ni oppression} (trad relat). Ni injustice en rajoutant à ses mauvaises actions ni oppression en amputant de ses bonnes actions.

Et il y a dans Sa Parole Ta’âlã « Je me suis interdit l’injustice à Moi-Même» une preuve qu’Il Jalla wa Alâ S’interdit à Lui-Même et S’impose à Lui-Même. Parmi ce qu’Il S’est imposé à Lui-Même, il y a la miséricorde : Allâh Ta’âlã a dit {Votre Seigneur S’est prescrit à Lui-même la miséricorde} (trad relat). Et parmi ce qu’Il S’est interdit à Lui-Même, il y a l’injustice. Et cela parce qu’ {Il réalise parfaitement tout ce qu’Il veut} (trad relat), Il décide ce qu’Il veut. Donc, tout comme Il prescrit et interdit à Ses serviteurs, Il Se prescrit et S’interdit à Lui-Même Jalla wa Alâ puisque Lui appartient la Justice entière et absolue.