Cas de musulmans alliés à des mécréants pour combattre d’autres musulmansFatwa No: 266014Fatwa Date:31-8-2014

Question

Salam alaykum, Pendant la guerre d’Algérie, des musulmans algériens ont participé à cette guerre mais au côté de la France. Après l’indépendance, ces Algériens ont quitté l’Algérie pour la France. Certains disent qu’ils se sont repentis, mais malgré leur repentir, ils participent à des cérémonies militaires ou ils sont décorés pour leur courage et leurs mérites, ils perçoivent une pension miliaire et ne cessent de demander que l’Etat français reconnaisse leur statut. De plus, ils créent des associations d’Harki et font des fêtes entre eux avec la présence de personnalité officielle (maire, etc.). Dans le livre : Le repentir des Pieux du cheikh al-Outhaymine, le cheikh nous rapporte que le regret est une condition du repentir. 1) Que nous rapporte le Coran et la Sounna sur cette catégorie de personne ? 2) Est-ce que leur repentir est valable tout en cautionnant ces activités et leurs présences de cérémonie pour être décorés, etc.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il ne fait aucun doute que le fait d’aider les mécréants et les soutenir pour combattre les musulmans fait partie des péchés majeurs et que cela est quasi-incompatible avec la foi. Cela compte plutôt parmi les caractéristiques des fauteurs de trouble et des hypocrites, et les place au nombre des mécréants. Allah, exalté soit-Il dit :
• « Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour. » (Coran 3/28)
• « Annonce aux hypocrites qu’il y a pour eux un châtiment douloureux, ceux qui prennent pour alliés des mécréants au lieu des croyants, est-ce la puissance qu’ils recherchent auprès d’eux ? (En vérité) la puissance appartient entièrement à Allah… Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ? Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur. » (Coran 4/138-145)
• « Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. Tu verras, d’ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent vers eux et disent : « Nous craignons qu’un revers de fortune ne nous frappe. » Mais peut-être qu’Allah fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes. » (Coran 5/51-52)
• « Tu vois beaucoup d’entre eux s’allier aux mécréants. Comme est mauvais, certes, ce que leurs âmes ont préparé, pour eux-mêmes, de sorte qu’ils ont encouru le courroux d’Allah, et c’est dans le supplice qu’ils éterniseront. » (Coran 5/80)
• « N’as-tu pas vu les hypocrites disant à leurs confrères qui ont mécru parmi les gens du Livre : “Si vous êtes chassés, nous partirons certes avec vous et nous n’obéirons jamais à personne contre vous ; et si vous êtes attaqués, nous vous secourrons certes.” Et Allah atteste qu’en vérité ils sont des menteurs. » (Coran 59/11)
• « Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes. » (Coran 60/9)
Chaykh al-Islâm Muhammad ibn ‘Abd al-Wahhâb a mentionné dans son livre Nawâqid al-Islâm al-‘Achra (les dix facteurs d’apostasie de l’Islam) ce qui suit : « Huitième facteur d’apostasie de l’Islam : Le fait de porter assistance aux polythéistes et les aider contre les musulmans et la preuve de cela est la parole d’Allah, exalté soit-Il : “[…] Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.” » (Coran 5/51)
Le cheikh ‘Abd al-‘Azîz ibn Bâz a dit dans ses fatwas : « Les oulémas de l’Islam sont unanimes pour dire que celui qui porte assistance aux mécréants contre les musulmans et les aide de n’importe quelle manière est mécréant comme eux. Allah dit : “Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les juifs et les chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.” » (Coran 5/51)
Parmi les sujets qu’a traités Ibn Hazm dans al-Muhallâ figure celui-ci : « Est-ce que celui qui réside de bon gré dans un pays mécréant pour combattre les musulmans est un apostat ? » Nous trouvons parmi les choses qu’il a dites en réponse à cela ce qui suit : « Nous savons que celui qui quitte un pays musulman pour se rendre dans un pays mécréant s’est certes comporté en fugitif s’éloignant d’Allah, de l’imam des musulmans et du groupe des musulmans. Le hadith du Prophète () montre cela : “Je me désavoue de toute personne vivant parmi les polythéistes” et le Prophète () ne se désavoue que d’un mécréant. Allah, exalté soit-Il dit : “Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres…” (Coran 9/71)
Il est donc vrai de dire que celui qui rejoint les mécréants dans leurs pays de bon gré et qui combat n’importe quel musulman des pays voisins est par cet acte un apostat et toutes les règles relatives à l’apostat telles que l’obligation de le tuer dès que possible, la légitimité de s’approprier ses biens, l’annulation de son mariage et autres s’appliquent à lui car le Prophète () ne se désavoue pas d’un musulman.
Quant à une personne qui fuit un pays musulman vers un pays mécréant par crainte qu’une injustice soit commise à son égard mais qui ne combat pas les musulmans et n’aide pas les mécréants à les combattre et qui n’a pas trouvé de pays musulman pour la protéger de cette injustice, alors nul grief à lui faire, car elle est dans un cas de contrainte. »
Toute personne qui commet cet énorme péché doit obligatoirement se repentir de manière sincère. Parmi les aspects de son repentir, figurent son regret et sa condamnation du fait de porter assistance aux polythéistes contre les musulmans.
Or, il ne fait aucun doute que les différentes sortes de célébrations mentionnées dans la question sont en contradiction totale avec le repentir sincère ; ce sont même des péchés en soi dont il faut se repentir.

Et Allah sait mieux.