Rectification de la Divergence du Tafsir d’Ibn kathir en page 134. Ayant pour titre : Celui qui tue un croyant intentionnellement sa place sera en enfer éternellement.

Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux :

Hadith Nawawi (qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde), titre la foi parfaite : Selon Aboû Hamza et Anas ibn Mâlik (qu’Allah les agréés), Les serviteurs de l’Envoyé d’Allah. le Prophète Mohammad (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) a dit:
« Aucun de vous ne devient véritablement croyant s’il ne désire pour son frère, ce qu’il désire pour lui même ».

Selon Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée), l’Envoyé d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui), a dit: « Il n’est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s’il s’agit d’un des trois coupables que voici : le marié qui commet l’adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane ». (Hadith Nawawi numéro 14, qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde).

Selon Abôu Houreyra (qu’Allah l’agrée), L’Envoyé d’Allah a dit:
« Que celui qui croit en Allâh et au Jugement Dernier, qu’il dise une bonne chose ou qu’il se taise; que celui qui croit en Allâh et au Jugement Dernier, qu’il fasse du bien à son voisin; que celui qui croit en Allâh et au Jugement Dernier, qu’il soit hospitalier à l’égard de son hôte ».

Selon Aboû Hourayra qu’Allah l’agrée, un homme dit au Prophète Mohammad (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) : « Fais moi une recommandation » (religieuse), celui-ci répondit: « Ne te mets pas en colère ».
L’homme répéta plusieurs fois la même demande et à chaque fois il lui disait :
« Ne te mets pas en colère ».

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui ) a dit : « Allah a dit :  » Quiconque touche [1] un de mes envoyé, Je lui déclarerez la guerre ! Mon serviteur ne s’approche pas de Moi par une chose que j’aime le plus que lorsqu’il accomplit ce que Je lui ai imposé ; et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi au moyen des œuvres surérogatoires [2], jusqu’à ce que Je l’aime. Et lorsque Je l’aime, Je suis l’ouïe par laquelle il entend, la vue par laquelle il voit, la main par laquelle il prend [3] et le pied par lequel il marche. S’il Me demande quelque chose, Je le lui donne et s’il cherche refuge auprès de moi, Je lui accorde refuge. Rien de ce que Je souhaite faire ne Me fait autant hésiter que de prendre l’âme du croyant. Car celui-ci répugne à mourir, et Moi, Je répugne à lui faire du mal ! [4]»

[1 : Le mot touche signifie : Le faite de tapé réellement avec force ou légèrement, de blessé, de se mettre en colère, de crié, un mauvais regards, un mauvais comportements, touché à l’argent sans permission (en attendant le hadith à retrouver et rajouter), touché aux affaires sans permission, ne pas être têtue dans les affaires mondaine, lorsque nous les érudits on dit je ne sais pas n’insistez pas patienté le temps qu’Allah nous accordent le droit de trouver une réponse qui pourrait vous convenir et nous convenir aussi : Allah est avec les patients s’ils patientent… Et si vous insistez dans le trop de questions posées pour la religion il est tout à fait normal que l’on rouspète (s’énervez) contre vous, les femmes, les jeunes-femmes, les djinns d’apparences humaines féminine, ainsi que celles des esclaves qui souhaitent se marier avec moi sont autorisés à venir se présenter chez moi sans mahram[1-1] vous avez le droit de venir afin que l’on discute ensemble pour voir si vous me conviendrait pour le mariage 💒. Les femmes etc… qui sont déjà mariée j’en veux pas resté avec vos hommes, [2-1 : et les femmes fortes, ronde, trop musclé, trop âgées de n’importe quel âge ainsi que les esclaves. Les esclaves qui viennent chez moi et veulent resté mes esclaves elles et ils ont le droits et me laisseront leurs coordonnées en m’apportant un contrat d’esclaves (BDSM) signé de leurs mains propres sans me dire sur le contrat se qu’ils et qu’elles aiment être ou faire sans ma permission. Les lesbiennes c’est okay pour venir aussi A partir de maintenant [2-1].

Le mot touché signifie aussi le faite de toucher par la pensées par l’esprit sans nôtre permission, faire du mal sur le corps et à l’intérieur du corps, nous insulté, mal nous parlé, parler de nous en mal avec d’autres personnes ou animaux et la nature, nous faire payer plus cher que ce qui était convenu au départ, nous augmenter le prix et nous prétexté que l’on à plus de monnaie pour nous rendre notre argent (alors qu’ils/qu’elles peuvent se déplacer pour faire de la monnaie et nous rendre le restant, sinon si ils nous prétexte par ruses autres choses ou la même chose intentionnellement pour ne pas vouloir nous rendre notre monnaie restantes ce sera considéré comme du vol sauf si nous donnons la permission de gardé volontairement notre monnaie restantes).

[1-1 : un envoyé d’Allah c’est un Messager d’Allah et un Ghouraba c’est également les deux, les frères passé des Ghouraba sont tous les prophètes et Messagers que la paix et la prière d’Allah soit sur eux, sauf les prophètes Ismail et Isaac (que la paix et la prière d’Allah soit sur eux), car ce sont nos pères et non pas nos frères et leurs pères sont les pères de nos pères : Les Prophètes Isaac et Ismail que la paix et la prière d’Allah soit sur eux. C’est pourquoi vous n’avez pas besoin de venir accompagné d’un Mahram (Tuteur, Waly)].

[1 : D’après l’article 225-2 du code pénal : Quiconque ne protège pas un Ghouraba ainsi que sa famille,[1 : sauf sa famille qui ne l’aime pas, (sauf Amina Haouli qui à le droit de se présenter chez moi à 21h30 samedi 30 juillet 2022 sa prison sera en ma compagnie) et ne le fait pas risque 450.000€ d’amande et 20 ans de prison ferme non luxueuse. Quiconque respect pas les Codes de loi qu’un Ghouraba à mis en place aura la même peine). Quiconque interdit à un Ghouraba de faire et dire se qu’il veut risquera la même chose. |art.225-2-1 : Risperdale et les autres médicaments et la molécule de la même famille doit être détruits et ne plus être fabriqué (à la place soigné les avec la médecine prophétique et la roqia Blanche).

La disparition totale du bas monde au regard d’Allah serait moins grave que le meurtre d’un musulman.

Ibn Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : «Le Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) envoya un régiment dans une des expéditions à la tête duquel il plaça Al-Miqdad Ibn Al-Aswad. L’ennemi se dispersa à la vue des musulmans mais un homme d’entre eux qui possédait des richesses garda son endroit et déclara: «Je témoigne qu’il n’y a d’autre divinité que Dieu». Mais Al-Miqdad le tua. Un homme lui demanda: «As-tu tué un homme qui a témoigné qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah ?» Par Allah, je mettrai l’Envoyé d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) au courant de ton faire». Lorsqu’ils furent de retour, ils lui racontèrent ce qui s’était passé. Le Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) manda Al-Miqdad, et quand il fut en sa présence, il lui dit: «Ô Miqdadî Comment oses-tu tuer un homme qui a témoigné qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah ? Par quoi te défenderas-tu au jour du jugement contre ce témoignage de la profession de foi? » Allah alors fit descendre ce verset. Puis l’Envoyé d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) dit à Al-Miqdad: « Il devait être un croyant qui vivait parmi des impies. Et quand il déclara sa croyance tu l’as tué. As-tu oublié que, vivant à la Mecque il y a peu de temps, tu dissimulais ta foi?». (Rapporté par Al-Hafedh Al-Bazzar).

Si tout les habitants des cieux et de la terre se réunissent pour tué un musulman, Allah les précipitera tous en enfer.

Quiconque aura tué un musulman fût-ce par une demi-parole*1, viendra au jour de la résurrection dont ces mots seront inscrits sur son front : ” *2 Un désespéré de la miséricorde d’Allah” (*1 : Cela ne signifie pas que l’on prennent en compte sa parole dans l’ici-bas pour le jugé devant un Qadi). D’après Thabit Ibn Dahak (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) a dit: « Celui qui jure par une voie autre que celle de l’Islam*3 alors il est comme il a dit, celui qui tue son âme avec une chose est châtié dans le feu de la géhenne par cette chose (*4), maudire un croyant équivaut à le tuer et celui qui accuse un croyant de mécréance c’est comme s’il l’avait tué (*1 voir ci-dessus) ».(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6652) (*2 Ceux qui sont passé à l’acte et qui n’ont pas réussi, il ce peut qu’Allah le leurs accorde). 2 D’après Abu Hurayrah (qu’Allah l’agrée) , le Messager d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) a dit :Quand Allah a décrété la Création Il s’est engagé Lui-même en écrivant dans Son livre, qui repose près de Lui : Ma miséricorde l’emporte sur Ma colère.(Cela a été rapporté par Muslim – et aussi par al-Bukhari, an-Nasa’i et Ibn Majah. Hadîth Qudsi numéro 1 Ma Miséricorde l’emporte sur ma colère). (3* signifie s’apostasié de l’islam : L’inviolabilité du sang du musulman : Selon Ibn Masoud (qu’Allah l’agrée) , l’Envoyé d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) a dit:« Il n’est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s’il s`agit d’un des trois coupables que voici : le marié qui commet l’adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane ».) (*4 : Voir le hadith 4202 de al-Boukhari, au chapitre de l’expédition).

Sourate 4 Verset 137 : Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont redevenus mécréants, et n’ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit). (Selon ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) à dit : on accorde un délai de trois jours à l’apostat pour qu’il revienne). (Quant à moi je dis également que cet parole du compagnon ‘Ali Ibn Abi Talib qu’Allah l’agrée ne ce porte que pour les musulmans vivant en terre d’Islam, qu’en à ceux qui vivent en terre non-musulmane Allah leurs laissé un délai supplémentaire pour revenir à lui, étant donné que les peines de la charia ne sont pas applicables en terre de mécréance. Deuxièmement : Allah nous dit dans le Coran : tant qu’ils ne sont pas tomber entre vos mains (Si un ancien musulman (devenu apostat) ne vient pas à moi déclaré sa nouvelle foi, serais je en mesure de lui appliquer la peine capitale ? Non, tandis que si il déclare ouvertement sa nouvelle foi et qu’il se trouve en terre d’Islam l’autorité musulmane devra appliqué la règle établi par le compagnon ‘Ali Ibn Abi Talib qu’Allah l’agrée. D

 

D’après al-boukhari, al-moughira an nou’man raconte qu’il à entendu Ibn joubaïr (qu’Allah l’agrée) dire : un différent avait éclaté entre les habitants de koufa au sujet du repentir d’un meurtrier volontaire. Je me rendis alors chez Ibn ‘abbas (qu’Allah l’agrée lui et son père) pour lui demander son opinion. il me répondit : “Ce verset : Celui qui tue volontairement un musulman aura l’enfer pour séjour éternel ” figure parmi les derniers verset révélé et aucun autre ne l’a abrogé. Quant à ce verset : “Ceux qui n’invoque pas une autre divinité avec Allah; ceux qui ne tue pas quelqu’un a qui Allah à interdit de tué sauf pour une juste raison” Concerne que les polythéistes” A savoir qu’Ibn Abass (Qu’Allah l’agrée lui et son père) avait jugé que le repentir d’un meurtrier volontaire n’est plus accepté.

 

(*3) Salam Ibn Abi Al ja’d (qu’Allah l’agrée) : Étant chez Ibn ‘abbas (qu’Allah les agrées lui et son père) qui fut atteint par la cécité à la fin de sa vie, un homme arriva et lui dit : ” Ô Abdullah Ibn ‘Abbas! (qu’Allah les agrées) que pense tu de celui qui tue volontairement un croyant ?” Il lui répondit : “Il aura la géhenne pour demeure éternel, Allah exercera Son courroux contre lui, le maudira et lui préparera un châtiment douloureux”. Et l’homme de lui demander aussi : ” Et si cet homme se repent fais bonnes œuvres et se met sur le droit chemin ?” Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrées) répliqua : ” Que sa mère le perde! Comment pourrait-il se repentir et être dans la voie droite ? Par celui qui tient mon âme dans Sa main, j’ai entendu votre Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) dire : “Que sa mère perde celui qui tue volontairement un croyant. Au jour de la résurrection, la victime, aux jugulaire saignant, viendra tenant la tête par une main et son assassin par l’autre, pour être tout prêt du trône du tout Miséricordieux, s’écrira : ” *1 Seigneur demande à celui-là pourquoi il m’a tué ?” Par celui dont l’âme de Abdullah et dans Sa main, ce verset qui fut révélé n’a pas été abrogé jusqu’à la mort de votre Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui). (Jusqu’à la mort de votre Prophète que la paix et la prière d’Allah soit sur lui signifie = même après sa mort).

 

(*1 Authentification : sourate 81verset 8-9 et qu’on demandera à la fillette enterrée vivante pour quel péché elle a été tuée.)

D’après l’imam Ahmad (qu’Allah lui fasse miséricorde) mouhawiya (qu’Allah l’agrée) raconte qu’il à entendu le Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) dire : Allah absoudrait peut être tout les péchés*2, sauf à celui qui meurt incrédule ou celui qui tue volontairement un croyant*1″

 

1 celui qui tue volontairement un musulman sa place sera l’enfer éternellement.

2 – un verset authentifie cet parole : Allah absoudrait peut être tout les péchés (il se peut qu’il lui pardonne [Coran]).

 

Le Messager (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) disais :

 

  1. N’entreront pas aux Paradis ceux qui maltraite leurs voisins.
  2. Le musulman est celui dont la main et la langue ne nuisent pas aux autres.
  3. Aucun de vous ne croit vraiment s’il n’aime pas pour ses frères ce qu’il aime pour lui même.
  4. Les croyants sont comme un seul homme qui, s’il se plaint des yeux ou de la tête, ressent le mal dans tout son corps.
  5. Les croyants sont comme un édifice dont les éléments se soutiennent et se consolident les uns les autres.
  6. Ne vous haïssez pas les uns les autres, ne vous enviez pas les uns les autres, ne vous tournez pas le dos les uns les autres, Soyez des serviteurs d’Allah et des frères en Allah. Le musulman ne doit pas mettre l’un de ses frères en quarantaine plus de trois jours. (On ne condamne pas à mort un musulman qui ne prie pas, Shaykh Haouli Nauredine).
  7. Le musulman est le frère du musulman il ne doit ni l’offensé, ni le livrer à ses ennemis.
  8. Quiconque aide son frère à régler ses besoins se verra aider par Allah à satisfaire ses propres besoins. Quiconque dissipe le soucis d’un musulman, verra dissiper ses propres soucis par Allah, au jour de la résurrection. Quiconque protège un musulman se verra protéger par Allah, au jour de la résurrection.
  9. Ayez pitié de ceux qui sont sur terre et Allah vous prendra en pitié.
  10. Le croyant n’est pas celui qui se régale alors que son voisin meurt de faim.
  11. insulté un croyant est de l’impudicité, et le combattre, [de l’] infidélité.
  12. Lorsqu’il emprunter un chemin le Messager d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) en ôtait tout objet blessant, en guise de Charité et considéré un tel geste comme une branche de la foi (Fait référence aux 70 branches de la foi). Il exhortait les musulmans au déboursement, en mentionnant parmi les mérites, de cet acte de quoi amené les cœurs à se bousculé pour s’y consacré. Il disait :
  13. La charité efface les péchés de la façon que l’eau éteint le feu.
  14. Tout musulman qui en habile un autre en état de nudité se verra habillé par Allah au moyen de la verdure du Paradis. Tout musulman qui en nourrit un autre sous l’effet de la faim, se verra nourrir par Allah au moyen des fruits du Paradis. Tout musulman qui en désaltère un autre, se verra désaltérer par Allah au moyen du fin nectar soigneusement conservé. (*5 Authentification : 83 : 25 – On leur sert à boire un nectar pur, cacheté,)
  15. Prémunissez-vous contre l’enfer, ne serait-ce qu’au moyen d’une brisure de datte offert en aumône. Si celle-ci vous fait défaut contentez vous d’une parole aimable. (il arrive parfois que certaines dattes brûle le palais = en exemple à la parole : Si celle-ci vous fait défaut). Ceux des juifs qui nous rejoignent dans la foi doivent être secourus, assistés. Nous ne devons ni les offensé ni nous liguer contre eux. (A savoir s’ils rejoignent la foi, signifie qu’ils on embrassé l’islam comme religion ou pas) « Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes » (Coran 60/8-9). (Il est impératif de resté correcte avec eux tant qu’il ne vous combattent pas pour votre religion, votre vie et il est interdit de se rebeller contre un gouverneur ?). « Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes. Et dites : “Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Divinité et votre Divinité est le même, et c’est à Lui que nous nous soumettons” » (Coran 29/46).
  16. Il y à une seule façon de faire la paix avec les croyants. Certains croyants ne sauraient conclure la paix à l’exclusion d’autres dans un combat au service d’Allah si ce n’est de manière unanime et consensuel.
  17. Les croyants doivent être solidaire les uns des autres dans les sacrifices qu’ils consentent au service d’Allah.
  18. Aucun associateur ne doit protéger un individu ou un bien de Quraïche encore moins s’opposer aux croyants pour les défendre.
  19. Quiconque tue un croyant n’ayant commis aucun crime pouvant justifier qu’on le tue, doit subir le même sort à moins qu’il ne soit pardonné par les ayant droit de la victime. (A savoir ceci étant pour le meurtre involontaire, car rien n’a abrogé le meurtre volontaire qui n’est en aucun cas autorisé ce verset accompagné de son hadith n’ont pas été abrogé : (*3 voir ci dessus)
  20. Tous les croyants sont liées par cette dernière clause à laquelle ils doivent tous ce conformé.
  21. Un croyants ne doit assisté, ni loger un innovateur. Quiconque le fait s’attirera la malédiction et la colère d’Allah, au jour de la résurrection. Il ne bénéficiera point d’intercession (A savoir également la Wassila du prophète Mohammad que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) : 74 : 48 – Ne leur profitera point donc, l’intercession des intercesseurs.
  22. Quelque soit la nature de vos divergences, vous devez en référé à Allah et à son messager (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) (A savoir : Le Coran et la Sunna).

 

Ceci est un document provenant de Mohammad le prophète [de l’Islam] (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui), concernant les croyants et les musulmans ce réclament de Quraïche ou de Médine ainsi que ceux qui les ont suivis ou rejoint, ceux en compagnie de qui, ils luttèrent contre les difficulté :

 

  1. Les musulmans constitue une seule et même communauté dans la société des hommes
  2. Les Mouhajirin, en ce qui les concerne, se payent mutuellement le prix du sang qu’ils doivent du reste payer à qui de droit parmi les croyants de manière juste et équitable. Les contribules parmi les Ansar, en ce qui les concerne, se payent mutuellement le prix du sang de la même manière qu’ils le faisaient auparavant et aussi payent ce prix à qui de droit parmi les croyants de manière juste et équitable. (A savoir on est pas des Mouhajirin tant qu’on à pas effectué sa Hijra, à partir du moment ou l’on s’est décidé à aller vivre dans un Pays de l’Islam l’on devient également des Mouhajirin et ce droit nous appartient mais nous ne seront jamais des Ansar shaykh Haouli Nauredine) (*4-A : Les bani soulaym était des Ansar ils étaient dans leurs droits).
  3. Les croyants ne doivent pas laisser quelqu’un de tué parmi eux sans prix du sang ni rançon versé comme il ce doit.
  4. Les croyants qui craignent doivent agir contre ceux d’entre eux qui commettent des actes de tyrannie, poussé en cela par l’injustice, le péché, l’agressivité et la corruption diriger vers les croyants.
  5. Ils doivent tous ensemble les attaquer, fusent-ils de leurs propres enfants.
  6. Un croyants ne doit pas en tué un autre à cause d’un infidèle.
  7. Un croyants n’assiste pas un infidèle contre un croyant.
  8. La protection d’Allah est la même pour tous les croyants : elle n’en épargne aucun.

 

2 : 84 – Et rappelez-vous, lorsque Nous obtînmes de vous l’engagement de ne pas vous verser le sang, [par le meurtre] de ne pas vous expulser les uns les autres de vos maisons. Puis vous y avez souscrit avec votre propre témoignage.

 

D’après l’unanimité des Ulémas (qu’Allah leurs accorde Sa Miséricorde), le repentir du meurtrier sera une question entre lui et Son Seigneur qui pourra lui pardonner ou le châtier. S’il se repent et reviens à Allah, s’humilie, se soumet aux ordres divins et fait de bonnes actions. Allah lui Changera ses mauvaise action en bonne oeuvre, dédommager à la victime contre l’injustice qu’il à subit et le rendra satisfait. Quant aux paroles divines : ” Ceux qui n’invoque pas une autre divinité avec Allah… Jusqu’à Mais non celui qui se repent et fais le bien” (sourate 25 verset 68-70) on ne doit pas les considéré comme étant abrogé par un autre verset par manque de preuves, et par la suite on ne doit pas les limité aux polythéistes et l’autre verset aux croyants. (Tout ce texte correspond au meurtre involontaire, shaykh Haouli Nauredine).

 

Par ailleurs, Allah à dit : Dis: “Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux”. Sourate 39 verset 53. (Elle doit être  seulement Abrogé pour le meurtre volontaire, shaykh Haouli Nauredine)

 

C’est un verset dont le contenu s’applique à tous les péchés, s’agit il d’une incrédulité (5), polythéisme, un doute (1*), une hypocrisie, un meurtre, une perversité ou autre. D’autre part, Il à dit : Allah ne pardonne point qu’on Lui associe d’autres divinités. Hormis cela Il pardonne à qui Il veux. Sourate 4 verset 48. Ceci s’applique à tous les péchés sauf le polythéisme, dont le but est de semé l’espérance dans le cœur des fidèles. (Elle est abrogé seulement pour le meurtre volontaire, shaykh Haouli Nauredine) (*1 Le Prophète Mohammad (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) à dit : Nous sommes plus en droit d’être en doute qu’Abraham devant son Seigneur).

 

La preuve en est l’histoire de l’israélite, cité dans les deux sahih (Al-boukhari et Muslim) :

Le Prophète ﷺ a dit: « Parmi ceux qui vivaient avant vous il y avait un homme qui avait tué quatre vingt dix neuf personnes. Il demanda quel était le plus grand savant de la terre. On lui désigna un moine. Il alla le trouver et lui dit qu’il avait tué quatre vingt dix neuf personnes. Est-ce qu’il restait quelque possibilité de se repentir ? « Le moine dit aussitôt : « Non ». Il le tua sur le coup et compléta ainsi à cent le nombre de ses victimes. Puis il demanda quel était l’homme le plus savant de la terre. On lui en désigna un. Il lui dit : « J’ai tué cent personnes. Ai-je encore quelque possibilité de me repentir ? » Il Lui dit : « Oui, qu’est-ce qui s’opposerait entre ton repentir et Allah ? Va à tel pays. Là vivent des gens qui ne font qu’adorer Allah exalté. Adore Allah avec eux et ne retourne plus à ton pays car c’est une terre de mal ». Il se mit donc en marche et lorsqu’il fut à la moitié du chemin il fut atteint par la mort. Les Anges de la miséricorde (ceux qui accueillent les mourant agréés par Allah) se disputèrent à son sujet avec les Anges du châtiment (les uns voulant le destiner au Paradis les autres voulant le destiner à l’Enfer). Les Anges de la miséricorde dirent : « Il est venu plein de repentir désirant de tout son cœur retourner à Allah ». Les Anges du châtiment dirent : « Il n’a jamais fait de bien dans sa vie ». C’est alors qu’un Ange vint à eux sous une apparence humaine. Ils le prirent comme arbitre. Il leur dit : « Mesurez la distance qui le sépare de la terre du mal et celle qui le sépare de la terre du bien. Destinez le ensuite à celle dont il est le plus proche ». Ils mesurèrent et trouvèrent qu’il était plus près de la terre qu’il voulait rejoindre et ce furent les Anges de la miséricorde qui lui retirèrent son âme. [Bukhari et Muslim, riyad as-salihin n° 20] * 1

 

*1- Cet faveur n’a était accordé qu’à cet homme israélite tout comme l’histoire de l’homme qui demanda à ses deux fils de l’incinerer et de répartir ses cendres afin Qu’Allah ne le fasse pas réapparaître (rassemblé ses os) devant Lui, car cet homme était dans la crainte de Son Seigneur Le Très Haut. Et Allah lui avait demandé pour quel raison il avait fait cela (la demande auprès de ses enfants) puis Allah lui pardonna et lui accorda l’accès aux paradis (cet histoire (faveur) n’est propre qu’à cet homme, ainsi qu’aux non-musulman qui n’ont toujours pas embrassé l’islam comme religion). Hadith Qudsi 32 : Dispersez mes cendres Abu Harayrah (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) a dit :Un homme commis de grands péchés contre lui-même, et quand la mort vint à lui, il recommanda à ses fils : Quand je serai mort, brûlez-moi, puis broyez-moi et dispersez [mes cendres] dans la mer, car, par Allah, si mon Seigneur prend possession de moi, Il me punira comme Il n’a jamais puni personne [d’autre]. Alors, ils lui firent ainsi [qu’il le voulait]. Alors Il dit à la terre: Produis ce que tu a pris – et le voilà ! Et Il lui dit : Qu’est-ce-qui t’a fait faire ce que tu as fait ? Il dit : par peur de Toi, Ô mon Seigneur (ou il dit : par crainte de Toi) et à cause de ça, Il lui pardonna.(Rapporté par Muslim et aussi par al-Bukhari, an-Nasa’i et Ibn Majah). Qui plus est l’histoire de l’homme qui tua 100 personne n’était qu’une faveur pour lui auprès d’Allah, ainsi qu’aux non-musulman n’ayant toujours pas embrassé l’islam comme religion, en revanche cet histoire vous dévoile que la hijra (l’émigration vers Allah donc pour vivre dans un pays d’Islam est toujours autorisé, shaykh Haouli Nauredine).

 

Si c’était le cas d’un l’israélite à qui on avait annoncé acceptation du repentir, notre communauté aurait plus de droit à cet grâce divine car il à ôté les liens et les carcans qui pesaient sur elle et agréé pour elle cette religion droite et simple à pratiquer. (Il ne faut plus prendre ce texte en compte, il est à abrogé shaykh Haouli Nauredine)

 

Quant à celui qui tue intentionnellement un croyant et qu’il aura l’enfer pour demeure éternel, il sera ainsi si Allah voudrais le châtier, comme à dit Abu Hourayra (qu’Allah l’agrée) et une foule des anciens oulémas (qu’Allah leurs fasse miséricorde). Ainsi chaque péché sera jugé de la sorte prenant en considération les bonnes actions qu’aurait commise le pécheur et qui pourrait lui alléger le châtiment ou lui procurerait le pardon. Et c’est Allah qui est le plus savant (lorsque l’on dit ou écrit wa Allahu a3lam ceci signifie que l’on à un doute sur le sujet shaykh Haouli Nauredine) et comme expliqué tout à l’heure ici lorsque que l’on dit Allah est plus savant cela signifie que la personne à un doute. (Cet parole ou plutôt texte est mensonger imputé à un compagnon, hors cela ne provient pas du compagnon Abou Hourayra qu’Allah l’agrée, Ce faux hadith est à abrogé, shaykh Haouli Nauredine)

 

[ Abou Hourayra qu’Allah l’agrée et bon nombre de nos ancêtres pieux ont dit concernant la parole d’Allah : « Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment. », que ceci est le châtiment réservé à celui qui commet ce genre de péché (dans le cas où il sera sanctionné) et ils ont expliqué le fait «d’y demeurer éternellement » par y rester longtemps, ce qui ne veut pas dire que l’Enfer est leur demeure définitive et qu’ils ne pourront pas en sortir.*1 ] Comment ce fait-il qu’il y est deux versions de Abou Hourayra qu’Allah l’agrée dont l’un contredit l’autre ? Cela signifie qu’un texte est mensonger est à était placé sur le dos de ce noble compagnons qu’Allah l’agrée, je dirais que le bon texte est celui-ci car aucun sahhaba n’aurais argumenté le contraire de ce qu’Allah et Son messager (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) aurait dévoilé. Shaykh Haouli Nauredine.

*1 lorsqu’il est question d’éternité, il est question d’éternité. Ils ne rentrerons pas dans l’enfer de l’ange Malik a’layhi salam, car seul les musulmans qui ont un atome de foi et les croyants y rentrerons, comme Il Jala Wa’la à dit : 8 : 64 – Ô Prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent. Et Il Jala Wa’la à dit : Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment. (Sourate 4 verset 93) lorsqu’on lit qu’Allah l’a frappé de Sa colère, l’à maudit et lui à préparer un énorme châtiment, ce n’est pas pour lui donner l’accès à l’enfer des croyants. Shaykh Haouli Nauredine.

 

En ce qui concerne la précipitation du meurtrier dans l’enfer pour l’éternité et qu’aucune autres bonne œuvre ne l’y délivrerait, selon les dires de Ibn ‘Abbas qu’Allah les agrées lui et son père, ceci n’est plus admis en principe car plusieurs hadith les contredisent, a ce propos l’envoyer d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) à dit : ” Il sortira de l’enfer quiconque aura dans son cœur le poids d’un atome de foi”. Fait référence aux croyants qui demeureront dans l’enfer de l’ange Malik a’layhi salam le temps qu’Allah l’aura voulut, ceci étant seulement pour le meurtre commis involontairement shaykh Haouli Nauredine)).

 

  • D’après les verset précité celui qui meurt incrédule, Allah ne lui pardonnera plus. À Abrogé) (5) Quant à la revendication de la victime au jour de la résurrection pour récupérer ses droits elle est un droit personnel dont le repentir ne le compensera pas (la victime ayant été tué injustement récupérera ses droits auprès d’Allah, Allah le dédommager à en lui rajoutant les bonnes actions de son meurtrier que le meurtre soit volontaire ou involontaire, quant au meurtrier involontaire, il devra effectué un repentir, s’acquitter de la somme envers les proches parents de la victime établie par le Juge de l’islam et si le meurtrier involontaire n’as pas réussi à rembourser entièrement la somme dû ici-bas aux ayant droit [proches parents] Allah lui prendra ses hassanate qu’Il complètera à la victime pour la faire entré aux paradis s’Il le veut). Aucune distinction ne sera faite entre un tué, un diffamé ou 6* à qui on lui aura dérobé ses biens 6*). (Abrogé : Ainsi il sera d’obligation de restitué à la victime leurs droits afin de rendre le repentir susceptible d’être agréé, sinon,) la revendication sera de droit le jour de la résurrection (7). Mais cette revendication n’implique pas nécessairement le châtiment car (8 il ce peut que l’auteur aura de bonnes actions dont une partie ou l’ensemble ira à l’actif de la victime).

(7). Au jour du règlement des comptes (dans l’au-delà) la victime pourra se venger si elle le souhaite de son injustice, prenons l’exemple de l’histoire ou hadith des deux béliers l’un avec des cornes et l’autre sans cornes, celui dans l’ici-bas qui aura blessé [1] avec ses cornes; celui sans cornes aura des cornes dans l’au-delà pour se venger et ainsi récupérer son droit auprès d’Allah), [1 : Les blessures tombe sous la loi du Talion].

(8). S’il en reste une partie au coupable, il se pourra qu’Allah le fasse entrer aux Paradis grâce à elle, sinon Il accordera plus de Ses faveurs à la victime. (S’il reste des bonnes actions au meurtrier involontaire [9] Shaykh Haouli Nauredine) ([9] Un hadith parle de deux personnes, un qui sera sur un pont lui manquant qu’une hassanate pour accéder aux paradis, et Allah appellera un de ceux qui brûle en enfer pour lui demander s’il est d’accord pour accordé à ce dernier une de ses bonnes actions afin qu’il accède aux paradis, celui qui était entrain de brûler en enfer accepta et il se précipita pour retourner en enfer, puis Allah autorisa les deux à entré aux Paradis, Shaykh Haouli Nauredine).

 

(5 : l’incrédulité est une ignorance, ce qui signifie que la personne qui meurt d’une ignorance quelconque, Allah lui accordera Sa Miséricorde et Son Pardon). Et Allah dit dans le Coran : Mais ton Seigneur est plein de pardon et de miséricorde envers ceux qui ont commis le mal par ignorance, et se sont par la suite repentis et ont amélioré leur conduite. (Sourate 16 Verset 119). Ce qui ont commis le mal par ignorance : Lorsque que l’on ignore que en exemple une amulette ne ferait pas partie de l’idolâtrie, à l’exemple du peuple d’Abraham (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) ou encore à l’exemple des 5 Sages du temps de Noé (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) lorsque ces 5 Sages décéda ils en fit des idoles à adoré pour se souvenir d’eux, car iblis était venu à eux en leurs suggérant ce stratagème. Ou bien encore comme au temps des Quraïch qui sculpté de leurs mains leurs divinité qui ne pouvait ni leurs répondre, ni les entendre, ni se défendre eux même. L’histoire des 5 Sages qui après leurs morts on était idolâtré (le peuple de Noé en fit 5 statuts est à l’exemple de la main de fatma), que les gens porte à leurs coups, si c’est seulement en guise de bijoux sans pensé prêté foi à une quelconque protection, il n’y à pas de mal à cela, en revanche si cela étant en pensant que ce bijou étant fabriquer par l’être humain les protégerait d’un mauvais présage ou de la mort ou obtenir des faveur dans l’au-delà etc et qu’ils ne le savent pas alors Allah leurs pardonneras dans le cas contraire cela ce nomme à avoir associé quelques choses d’autres à Son Seigneur Le Très Haut, Le Très Grand, et Allah ne leurs pardonneras pas, ni ne leurs parlera, car ils savent pertinemment que cela était de l’association à Allah. Et elles les idoles se dresseront en rang serré contre ceux qui les adoré (ce n’est pas parceque l’ont se prosterne pas devant eux que cela signifie ne pas l’avoir adoré, car cela est une forme d’adoration Akbar (Grande association), tout comme le faîte d’aller consulter un musulman qui vous fait une Roqia (exorcisme) et qui dans un tissu place un papier ayant un verset coranique ou plusieurs puis vous dit que cela vous servira de protection contre le mal qui vous guette ou contre la maladie que vous avez et que c’est grâce à ce verset protégé par ce morceau de tissu que votre souffrance ou problème amoureux etc… Partira ou que vous trouverez l’amour, la richesse, la force etc… Étant donné que ce type d’exorciseur musulman (est plus considéré comme un sorcier) qu’autre chose, si celui-ci ne savez pas que ce qu’il faisait était une sorcellerie et/ou de l’association à Allah, alors Allah lui pardonnera à condition qu’il (l’exorciseur) ne reviennent plus à cet pratique, tandis que pour ceux qui aller consulter ce genre d’exorciseur sans savoir se qu’ils faisaient en y prêtant foi, Allah leurs pardonneras, dans le cas contraire c’est à dire s’ils savaient que ceci faisait partie de l’association à Allah, Allah ne leurs pardonneras pas et ils périront éternellement en Enfer, qu’en à ceux qui on eu un doute en cela, Allah se chargera d’eux. Mais nous leurs conseillons de s’en écarter. Shaykh Haouli Nauredine.

 

  • Le Messager d’Allah ﷺ a dit: « Celui qui meurt en défendant ses biens est un martyr, celui qui meurt en défendant sa vie est un martyr (7*), celui qui meurt en défendant sa religion est un martyr (7*) et celui qui meurt en défendant sa famille est un martyr (7*). » (Abou Dawud et Tirmidhi, riyad as-salihin n°1356, authentifié par sheikh al Albani)
  • Celui qui défend sa vie est un martyr = il s’agit là seulement d’un musulman qui défend sa vie contre un non-musulman, c’est ainsi qu’il meurt en martyr s’il meurt après avoir défendus sa vie. S’il défend sa vie, sa religion et sa famille, ainsi que ses biens contre un non-musulman et qu’il meurt alors il meurt en tant que martyr.
  • Le Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) a dit comment s’appliquera la loi du Talion comme dans le hadith rapporté par l’imam Boukhari : « Celui qui a commis une iniquité envers son frère qu’il s’en décharge (ici-bas) car dans l’au-delà il n’y a ni Dinar ni Dirham, avant qu’on ne prenne ses bonnes actions (et qu’on les donne à son frère). S’il n’a plus de bonnes actions on prendra les péchés de son frère et on les lui donnera.».

 

Le Prophèteﷺ a dit: « Quand deux Musulmans croisent le fer, le tueur et le tué iront tous deux en Enfer. » Je dis : « Ô Messager d’Allah ! Nous sommes d’accord pour le tueur, mais comment le tué peut-t-il aller aussi en Enfer ? » Il dit : « Il aurait tout fait pour tuer son compagnon. » [Bukhari et Muslim, riyad as-salihin n°9]

 

*1-2 il se pourra = il se peut = peut-être. Car il est certes vrai que le jour de la résurrection ou le jour des comptes qu’Allah accorde aux victimes de certains actes commis les bonnes actions des coupables, mais en aucun cas celui d’un musulman qui tue volontairement (1-3) un autre musulman, le musulman qui tue volontairement sa place sera destiné à l’enfer éternel tandis que celui qui aura été tué ira aux paradis, lire l’histoire de Habil et Qabil les enfants d’Adam (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui). Shaykh Haouli Nauredine.

 

1-3 : Celui qui aura tué involontairement un musulman qui par la suite après jugement aura accepté la sentence du Qadi (Juge de l’islam) qui auras décidé le remboursement d’une sommes importante (argent/or), qui commence à remboursé avec l’aide de la famille, les amis peuvent l’y aidé ainsi que les non-musulman et le trésor public [Le Gouvernement] 1-4)

hadith rapporté par l’imam Boukhari : « Celui qui a commis une iniquité envers son frère qu’il s’en décharge (ici-bas) car dans l’au-delà il n’y a ni Dinar ni Dirham, avant qu’on ne prenne ses bonnes actions (et qu’on les donne à son frère). S’il n’a plus de bonnes actions on prendra les péchés de son frère et on les lui donnera.». [Si le coupable n’a plus de bonnes actions à donné à la victime, Allah prendra les mauvaise actions de la victime et les donnera au coupable.

 

1-4 : D’après Abou Hourayra (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui soulage un croyant d’un soucis parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un soucis parmi les soucis du jour du jugement. Celui qui accorde une facilité à son débiteur (1), Allah lui facilite dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Celui qui couvre un croyant (2), Allah le couvre dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Allah aide le serviteur tant que le serviteur aide son frère. Celui qui emprunte un chemin par lequel il recherche une science, Allah lui facilite par cela un chemin vers le paradis. Et aucun groupe ne se rassemble dans une maison parmi les maisons d’Allah (3) afin de lire le Coran et de l’enseigner entre eux sans que la quiétude ne descende sur eux, sans que la miséricorde ne les englobe, sans que les anges ne les entourent et sans qu’Allah ne les mentionne auprès de ceux qui sont auprès de lui. Et celui dont ses oeuvres l’ont retardé ne sera pas avancé par sa lignée (4)».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2699)

(1) C’est à dire une personne qui à une dette envers Allah.
(2) C’est à dire qu’il cache son péché.
(3) C’est à dire les mosquées.

(4) C’est-à-dire son rang.

 

Le meurtre volontaire est soumis à des lois dans la vie présente et dans l’autre. Dans le bas monde, on lui applique la décision prise par les parents de la victime comme le montre ce verset : ” Lorsqu’un homme est tué injustement nous donnons à son proche parents le pouvoir de le venger (sourate 17 verset 33). Ce pouvoir de vengeance pourra être traduit à une exécution (seulement dans le cas du meurtre volontaire car ceci est une injustice 1-5), un pardon, ou un prix du sang plus précieux 1-5*

 

(1-5* Le Prix du sang équivaut non pas à un sang plus noble, mais plutôt de la peine capitale attribué à son meurtrier, Ceci équivaut seulement pour le meurtre volontaire, si la personne tue volontairement un Croyant/Musulman sa peine lui sera identique, le pardon et la rançon seront à abrogé en toutes circonstance pour le meurtre volontaire, sa peine sera identique que celui de sa victime, [1-Z] tandis que le meurtre involontaire, le meurtrier se verra soit être pardonné, soit la famille de la victime pourra obtenir un dédommagement [indemnisation importante que le meurtrier devra se déchargé], mais il est préférable de lui pardonné si vous saviez [1-Y], seulement au meurtrier involontaire (Par ailleurs, Allah à dit : Dis: “Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux”. Sourate 39 verset 53.). [1-Z : hadith rapporté par l’imam Boukhari : « Celui qui a commis une iniquité envers son frère qu’il s’en décharge (ici-bas) car dans l’au-delà il n’y a ni Dinar ni Dirham, avant qu’on ne prenne ses bonnes actions (et qu’on les donne à son frère). S’il n’a plus de bonnes actions on prendra les péchés de son frère et on les lui donnera.». [Si le coupable n’a plus de bonnes actions à donné à la victime, Allah prendra les mauvaise actions de la victime et les donnera au coupable. Shaykh Haouli Nauredine], (1-Y : Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation […] Sourate 5 verset 45).

à savoir :

 

Trente chamelle de trois ans révolus

Trente chamelle de 4 ans révolus

Quatre chamelle pleine

 

Quant à l’autre expiation, c’est à dire : l’affranchissement d’un esclave (pour affranchir un esclave il existe une invocation (dou’aa) si l’on à pas un réel esclave ayant embrassé l’islam comme religion afin de le libérer), ou le jeûne de deux mois consécutifs, ou nourrir 60 pauvres, les opinions ce sont divergé :

 

L’imam ash-Shafi’i, ses adeptes et une partie des oulémas (qu’Allah leurs accorde Sa Miséricorde), on jugés qu’elle est d’obligation, car si une telle expiation est imposée par un homme qui tue par erreur (involontaire), [Comme ici il est question de l’expiation l’on remonte au numéro 1-1*: elle doit à plus forte raison être appliqué à qui tue volontairement, ainsi au serment mensonger. (qu’Allah le récompense et lui accorde Sa miséricorde), [au vu de cet ancienne divergence, cet effort d’interprétation elle doit à plus forte raison être appliqué à qui tue volontairement et on n’exécute pas une personne qui ment, shaykh Haouli Nauredine).

 

L’imam Ahmad Ibn hanbal et d’autres (qu’Allah leurs accorde Sa Miséricorde) ont dit : le meurtre volontaire est plus grave d’être expié, donc aucune expiation n’est acceptée, ainsi que le serment mensonger (1-D). (Le serment mensonger est expié par le repentir auprès de Son Seigneur Le Très Haut, (1-D : tandis que si une personne à apporter un mensonge pour condamné une victime injustement pour le voir être exécuté, sa place sera réservé pour l’enfer éternellement. Shaykh Haouli Nauredine)).

 

Ceux qui ont adopté l’opinion qui exige une expiation ont tiré arguments de ce que Ahmad (rahimahou Lah) à rapporter d’après Wathila Ibn al-asqa’ (qu’Allah l’agrée) qu’un groupe de bani soulaym vint trouver le prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) et lui dit : ” Un des nôtre à commis un meurtre soumis à l’expiation” Il (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) leurs dit : ” Qu’il affranchisse un esclave et Allah lui préservera chaque membre du Feu correspondant à chaque membre de l’autre”. (A savoir ce hadith est à abrogé, ils étaient des Mouhajirin (*4)

 

5 : 45 – Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, oeil pour oeil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes.

 

Le meurtre intentionnel d’une vie qu’Allah a rendu sacrée fait partie des plus grands péchés. En effet, le Prophète (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) , a dit : « Evitez les sept péchés capitaux ». Les gens dirent : « Ô Messager d’Allah ! Lesquels? » Il (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) , à dit : « Le polythéisme, la magie, le meurtre d’une vie qu’Allah a rendue sacrée sauf à bon droit, le Riba, le vol des biens de l’orphelin, la fuite du champ de bataille et l’accusation injuste des croyantes mariées n’ayant jamais pensé à quoi que ce soit qui puisse entacher leur réputation », rapporté par Boukhari et Muslim.

 

Sauf à bon droit : Le musulman qui tue un musulman devra mourir : Hadith N°14 du shaykh an-Nawwawi (qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde) ayant pour titre : L’inviolabilité du sang du musulman : Selon Ibn Masoud, l’Envoyé d’Allah (que la paix et la prière d’Allah soit sur lui) a dit:« Il n’est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s’il s’agit d’un des trois coupables que voici : le marié qui commet l’adultère, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l’apostat qui se sépare de la communauté musulmane ». Shaykh Haouli Nauredine.

 

Le musulman qui ordonne à autre que lui de tué un musulman, le châtiment ne lui sera pas alléger bien au contraire il prendra sa part plus une partie des péchés de la part de son exécutant au jour de la résurrection ou du règlement des comptes. Shaykh Haouli Nauredine.

 

(1-E) Le non-musulman ayant l’intention de se convertir et qui pense pouvoir tué un musulman avant sa conversion ira dans la géhenne éternellement même s’il pense qu’après son meurtre volontaire qu’il puisse se convertir par la suite.

(1-E : Les actes ne valent que par les intentions. Ce qui signifie qu’au vu de sa première intention qui était déjà inscrite dans son cœur afin de se convertir à l’islam, s’il souhaite se convertir et décide avant de tué).

(1-E : Quant au non-musulman qui tue un musulman volontairement les proches parents on droit de demander vengeance envers le meurtrier et Idem pour un musulman qui tue un non-musulman, envers le Gouvernement du Pays ils devront appliqué leurs lois et pourront demandé une indemnisation pour cela, en espérant que ce gouvernement accepte). Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale﴿ [s. Al-Baqara (la Vache) : v. 194] | Et si vous punissez, infligez [à l’agresseur] une punition égale au tort qu’il vous a fait﴿ [s. An-Nahl (les Abeilles) : v. 126] | Comme rétribution équitable﴿ [s. An-Naba’ (la Nouvelle) : v. 26]

En revanche le non musulman qui tue involontairement en terre occidentale (dans un pays hors pays d’Islam), un musulman s’il souhaite s’acquitter des droits des proches parents selon cet exégèse, c’est à dire payé une indemnité que le Qadhi (Juge de l’islam) s’il y en à un sur place décidera de la pesé sinon ce sera à l’imam de jugé en cela, et si les proches parents souhaitent accordé leurs pardons ce sera dans leurs droits primaire. (Étant donné que c’est un non-musulman qui n’a pas ou peut être toujours pas l’intention de se convertir cela est dans son droit d’accepter d’effectuer ce droit sur nous ou de ci-refusé en revanche s’il vie en terre d’Islam il devra être équitable et appliqué ce droit sur nous). (Idem pour un musulman qui tue involontairement un non-musulman sur une terre hors islam, hors il est préférable aux musulmans d’appliquer ce droit envers les non-musulmas mais rien ne les y oblige).

Cette religion est apparue étrange et elle re-disparaitra étrange comme à ces débuts (Authentification : Sourate 65 Verset 1 : […] Tu ne sais pas si d’ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau!) :

Bien que la charia explique que les lois de l’Islam ne ce pratique pas en dehors d’une terre islamique, il est à noter que certaines lois comme celle-ci peuvent s’appliquer en dehors d’une terre islamique. Sourate 78 Verset 29 : alors que Nous avons dénombré toutes choses en écrit. | Obéissez aux lois du pays où vous vous trouvez, sauf si celle-ci entrave à votre religion.

Quant aux non-musulmans qui vivent en dehors des terres non-islamique (C’est à dire dans un pays où la charia est prodigué/appliqué), ils devront suivre la Loi de la Charia.

Quant aux Hadith qui autorise la mère de tué son enfant, je dis qu’il est faux car comment pouvons nous expliquer que lorsqu’un musulman ou une musulmane tue un ou une musulmane intentionnellement mérite L’Enfer éternellement. Ce qui signifie que ce hadith est logiquement faux.

Tafsir terminé (il peut y avoir quelques rajouts)

 

Shaykh Haouli Nauredine.

 


Catégories :Non classéÉtiquettes :